ulglacle

Définition

Jouer, ça nous concerne tous: rares sont ceux qui n'ont jamais tenté leur chance à un jeu d'argent et de hasard.
C'est une activité populaire, relativement bien acceptée et de plus en plus publicisée.
Beaucoup de personnes jouent sans avoir de problèmes et la plupart des gens ignorent les risques associés au jeu. C'est pourquoi, certains peuvent devenir des joueurs problématiques très rapidement, sans même vraiment se rendre compte de ce qui se passe.
Pour d'autres, de nombreuses années s'écouleront avant que les difficultés n'apparaissent. Tous les joueurs problématiques sont différents, ne rencontrent pas les mêmes problèmes, ne sont pas dépendants au même jeu.

Le jeu d'argent pathologique est un comportement répété et persistant qui entraine des conséquences sociales, professionnelles et personnelles négatives.

La personne perd le contrôle du comportement de jeu et celui-ci envahit toute sa vie. On peut dire que le joueur d'argent pathologique perd la liberté de s'abstenir de jouer.
Près de la moitié des joueurs d'argent pathologiques ne reconnaissent pas avoir un problème de jeu.

Les joueurs d'argent pathologiques entretiennent des représentations erronées sur les problématiques objectives de gain et ils vont sous-estimer ou nier la part de hasard.

C'est un peu comme s'ils étaient persuadés qu'ils ont un pouvoir de contrôler le hasard, d'influer sur leur destin et d'en choisir l'issue.

Ils peuvent faire référence à des expériences du passé où ils ont pu gagner des sommes relativement importantes et ils vont perpétuellement rechercher à revivre ces moments de gain tout en oubliant rapidement les jours de déveine.

Ils peuvent également être convaincus qu'ils vont regagner l'argent perdu et s'obstiner à jouer en espérant "se refaire" pour combler la dette effective.

signes

Mettre en danger ou perdre une relation affective importante, un emploi ou des possibilités de carrière.

Abandon ou inexistence de loisirs (sport, sortie avec les amis, vacances...) par manque de temps ou d'argent.

Mentir à sa famille, ses amis, son thérapeute pour cacher ou minimiser ses habitudes de jeu.

Commettre des actes illégaux pour obtenir de l'argent pour jouer (vols, fraudes, falsifications, abus de confiance...)

Isolement familial, social car conflits de plus en plus fréquents.

Être préoccupé par le jeu: prévoir les tentatives prochaines du jeu, trouver de l'argent pour jouer...

Éprouver un sentiment d'ennui, de tristesse, de solitude, de vide en dehors du jeu.

Jouer pour échapper aux difficultés ou diminuer un mal-être (fuir la réalité, décompresser, apaiser sa colère...)

Être dans l'impossibilitité de s'arrêter de jouer: si on gagne on continue à jouer car c'est notre jour de chance,
si on perd on continue à jouer pour récupérer l'argent perdu pour se refaire.

Se sentir dépressif, abuser d'alcool ou de substances psychoactives.

Faire des efforts répétés mais infructueux pour diminuer ou arrêter de jouer.

Être irritable, se sentir nerveux lors de tentatives de réduction ou d'arrêt du jeu.

Jouer avec des sommes d'argent plus importantes à l'heure actuelle qu'au début.

Caractéristiques
du jeu

Tous les joueurs vont avoir le même réflexe face à n'importe quel jeu, ce sera d'observer et de décoder ce qui se passe dans le jeu pour tenter de découvrir une constante, en espérant ainsi mettre au point une stratégie qui contrôlera le hasard. Le but étant de pouvoir excercer un contrôle sur le jeu et d'influer sur le résultat.

Mais, tous les jeux d'argent et de hasard présentent une même caractéristique : l'indépendance des tours.
Chaque tour est indépendant du précédent. il n'est pas possible de tirer parti des événements passés ou de l'habilité du joueur pour influencer le résultat.

Le joueur ne pourra pas se fier à l'observation des résultats passés pour améliorer ses prédictions. Le jeu reste imprévisible et incontrôlable. Un exemple facile à comprendre est celui de jeu de loterie. En effet, à chaque tirage, tous les chiffres sont remis en jeu et à nouveau toutes les combinaisons de chiffres sont possibles. Chaque tour est indépendant du précédent. Pourtant, bon nombre de joueurs ne savent pas s'empêcher de penser qu'en jouant toujours les mêmes chiffres, un jour ou l'autre leur combinaison de chiffres va sortir. Toutefois, il est tout aussi probable que cette combinaison de chiffres ne sorte jamais sur la vie d'une personne, qu'elle sorte deux fois de suite. Quelque soit le jeu, le joueur recherche ce sentiment de contrôlabilité et pense contrôler le hasard en ajustant son comportement.

Les exploitants de l'industrie de jeu vont bien entendu privilégier les jeux qui respectent l'indépendance des tours et ainsi éliminer ceux qui offrent la possibilité de tirer parti des événements du passé.

Certains jeux pourtant laissent une part plus importante à l'adresse du joueur ou donnent le sentiment de laisser une part plus importante à l'adresse du joueur...

Qu'en est-il concernant ces jeux?
Pourquoi n'y a-t-il pas de tournoi de jeu d'échecs, de mots croisés ou de tennis dans un casino? Car ces jeux laissent une part beaucoup trop importante à l'habilité du joueur. Les exploitants vont éliminer les jeux qui offrent la possibilité de tirer parti des événements du passé mais aussi ceux qui dépendraient trop de l'habilité du joueur. En outre, ils vont également contrôler le taux de remise. Par exemple dans le cadre des paris sportifs, l'exploitant remettra un pourcentage de l'argent perçu aux joueurs gagnants. La cagnotte perçue sera toujours beaucoup plus importante que ce qui est redistribué entre les gagnants.

Et le poker?
Le poker propose plusieurs variantes dont la plus connue actuellement est le Texas Hold'em (dans sa version No limit). Les jeux de poker ne sont pas des jeux de pur hasard et laissent une part plus importante à l'adresse du joueur. Le joueur peut acquérir certaines compétences en statistiques et en mathématiques sur le jeu. De part ses observations au fur et à mesure de la partie, il peut accumuler des informations contextuelles utiles sur les adversaires qui vont lui permettre d'améliorer sa compréhension du jeu et de prendre des décisions plus adéquates. Par exemple, le joueur décodera les attitudes non verbales des concurrents, observera la possibilité ou non d'être en situation de bluffs, analysera les stratégies utilisées par les adversaires, tentera de dissimuler son langage non verbal aux autres...

En résumé, un bon joueur peut acquérir une part de contrôle sur le jeu mais l'adresse reste contextuelle: elle est fonction des adversaires (et donc de leur niveau de jeu) et du contexte de jeu (entre amis, sur Internet, dans une salle de jeux...). Sans oublier que chaque distribution de cartes reste indépendante de la précédente et que le hasard intervient toujours lors de cette distribution de cartes.

Se tester

Les données récoltées lors du test sont collectées pour des analyses internes.